Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Actualités

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Culture


Expérimentation Karamazov(s) - Saison 1

du 18 octobre 2018 au 20 octobre 2018

Trois soirées pour découvrir la saison 1 d'Expérimentation Karamazov(s), création théâtrale de la Cie "un homme s'énerve", à propos de « Les frères Karamazov », de Dostoïevski. Au Ring de Blagnac.

K1.jpg

K1.jpg

Expérimentation Karamazov(s) 
Saison 1 . (Work in progress)
Les 18, 19 et 20 octobre 2018 à 20:30 au Théâtre Le Ring

Trois soirées exceptionnelles lors desquelles le public est invité à venir découvrir la saison 1 d'Expérimentation Karamazov(s), création théâtrale iconoclaste de longue haleine (!)  de la Cie un homme s'énerve, ayant pour point de départ/point de recherche « Les frères Karamazov », monumental chef d’œuvre de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski. 

(Saison 2 livrée à l'automne 2019) 


" Et tu es passé par les arrière-cours! O Dieu! Je vous remercie de l'avoir diriger par les arrière-cours et que je sois tombé dessus, comme cet imbécile de vieux pêcheur, dans le conte, sur le poisson d'or."


Ceci n'est pas une adaptation théâtrale

La singularité majeure de cette création est que nous avons choisi de nous atteler non pas à un texte écrit pour le théâtre mais à un roman : « Les frères Karamazov » de Dostoïevski, œuvre monumentale, à la polyphonie déroutante et insensée, traitant de problématiques philosophiques, religieuses et sociétales abyssales sous la forme d'une enquête policière et métaphysique... Un tel choix de texte soulève inévitablement la question de l'adaptation théâtrale, des conventions à l'oeuvre habituellement dans ce genre d'exercice, et du rapport de fidélité ou de non-fidélité à l'oeuvre originale...

Face à une telle densité de la pensée et de l'écriture, et pour nous prémunir de toute approche didactique ou édifiante de l'oeuvre, nous avons choisi d'appréhender le roman au-delà de la narration et de la littérature, dans une approche beaucoup plus iconoclaste que celle de l'habituelle adaptation théâtrale classique. Que KARAMAZOV(s) se présente ici comme un acte de création autonome, affranchi de toute « obligation » de fidélité-illustration du texte, et s'autorise la recherche de nouvelles formes de narration et d'écritures scéniques.

Ainsi, plutôt que de chercher à retranscrire fidèlement et à tout prix dans le temps donné de la représentation l'histoire des Karamazov, nous allons nous attacher à la question de du langage chez les personnages du roman pour composer un « poème polyphonique scénique », peut-être plus à même de révéler la poétique dostoïevskienne...

Ici, donc, point de fil rouge dramatique, de psychologie des personnages, de réalisme historique, de distribution unilatérale des rôles. Mais une multitude de surgissements « de corps » et de « voix », de « variations du discours », de trajectoires dans l'espace, pour une appréhension physique, joyeuse et sans à priori de la langue dostoïevskienne dans laquelle chaque acteur pourra s'essayer à tous les rôles. 

Des personnages comme « déplacés » de leur contexte habituel, l'histoire, et donnés à entendre autant qu'à voir, composant ainsi une constellation de «figures» évocatrices, dans laquelle les acteurs, avec leur corps, leur voix, leur imagination, pourront faire l'expérience d'une « réalité » plutôt que d'en donner l'illusion. Un va-et-vient incessant entre les acteurs et les Karamazov, duquel émergeront peut-être des vérités, mais dont le sens restera à la charge des spectateurs. Pour que KARAMAZOV(s) donne à voir ce qui fait Théâtre, et que la scène redevienne ici le lieu de métamorphoses jubilatoires et sans artifices.

 

" Maintenant, je veux te parler des insectes, de ceux, là, auxquels Dieu a donné la sensualité: la sensualité aux insectes! Moi, vieux frère, c'est cet insecte-là que je suis, et c'est dit spécialement sur moi, ça.Et nous tous, les Karamazov, on est comme ça, toi aussi, dans l'ange il y a un insecte qui vit, et qui fait naître des tempêtes dans ton sang. C'est des tempêtes, parce que, la sensualité, c'est une tempête, c'est plus qu'une tempête! La beauté, c'est une chose terrifiante et affreuse. "

 

 

Oeuvre originale: Les frères Karamazov
Auteur: Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Traducteur: André Markowicz

Extraits et personnages: Fiodor (Qu'est-ce que ça fait sur terre un homme comme ça !, tome 1, livre deuxième ; Le scandale, tome 1, livre deuxième ; Un petit cognac, tome 1, livre troisième ; Les jouisseurs, tome 1, livre troisième ; Chez le père, tome 1, livre quatrième), Dmitri (Confession d'un cœur ardent. En vers, tome 1, livre troisième), Kathérina ( La catastrophe soudaine, tome 2, livre douzième), Grouchenka (Le délire, tome 2, livre huitième), Liza (Encore une réputation perdue, tome 1, livre quatrième, Le petit démon, tome 2 , livre onzième), Smerdiakov (Smerdiakov à la guitare, tome 1, livre cinquième)

 

Conception, mise en scène, scénographie et direction d'acteur : Sophie Adoue

Interprétation: 

Assaï Blanchard, Laetitia Boyault, Yasmina Benjelloun, reste de la distribution en cours
Direction du travail vocal et répétitrice: Laetitia Boyault 
Voix off: Dominique Collignon-Maurin
Composition musicale et sonorisation: Lucie Laricq
Création lumière et ingénierie: Fabien Le Prieult 
 
Production: Compagnie un homme s'énerve
Accueils en résidence: Maison folie Beaulieu (Lille), Théâtre le Hangar (Toulouse), Théâtre Le Ring (Toulouse), La Brique Rouge-MJC Empalot (Toulouse), Mix Art Myrys (Toulouse), Espace Allegria (Toulouse), Pôle les Bazis (Sainte-Croix-Volvestre), 
Le Tracteur (Cintegabelle), Théâtre le Colombier (Cordes-sur-Ciel)
 
Théâtre Le Ring
151 route de Blagnac, 31 200 Toulouse
Rocade de Toulouse, sortie n°30 / Bus L1 ou 70, direction Sept Deniers
Réservations au 05 34 51 34 66
Tarifs: 12€ / 8€ / tarif groupe: 5€

Renseignements pratiques :
Section Slavistique (Russe / Polonais)

rédigé par Beatrice Crabere

mise à jour le 9 juillet 2018


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Webmaster : Béatrice Crabère